L’entreprise une cellule sociale

4.9 / 5 ( 26 votes )

Chapitre 1 – Part 2 – L’entreprise une cellule sociale

Si l’entreprise est d’abord une unité économique qui produit des biens et services pour dégager du profit, sa dimension sociale ne doit pas être négligée. L’entreprise constitue une entité composée d’objets sociaux (individus, groupes) connectés par un ensemble de relations (échange de biens/services, d’informations, ordres hiérarchiques…).

La prise en compte des aspirations et des besoins du facteur humain a été évoquée par l’École des ressources humaines sous la forme de critiques du modèle taylorien.

Sous les effets conjugués des théoriciens et du législateur (droit social), l’entreprise a mobilisé et a impliqué son personnel en s’appuyant sur de véritables outils de politique sociale (bilan, comptabilité sociale, laboratoire social, participation financière et au pouvoir).

Les concepts d’entreprise citoyenne et d’entreprise sociale caractérisent une véritable prise de conscience de la place de l’entreprise dans nos sociétés et ce par la production d’un ensemble de bien et services qu’elle mit à leur disposition.

D’où la nécessité de dépasser le seul point de vue économique pour saisir l’entreprise dans son ensemble comme une cellule sociale. L’entreprise constitue un groupe humain et donc un corps social, formé de sous-groupes au sein des quels et entre les quels de l’information circule et des relations s’établissent produisant un système relationnel. Et cette déclinaison de la dimension sociale au sein de l’entreprise est justifiée par trois facteurs qui sont susceptibles d’apporter un éclairage sur la prise en compte de la dimension sociale dans l’entreprise :

  • La première plutôt théorique nous renvoie aux thèses défendues par l’École des ressources humaines.
  • La deuxième, plus institutionnelle, insiste sur les avancées du droit social et les améliorations des conditions de travail souhaitées par le législateur.
  • La troisième, plus instrumentaliste, rappelle que les entreprises ont souvent été présentées comme de véritables laboratoires sociaux.

L’entreprise en tant que cellule de base de la société doit:

  • Constituer un groupe social motivé par un projet qui assure la cohésion du groupe c- à- d l’introduction du concept de culture de l’entreprise (ensemble des valeurs et des normes partagés par les membres de l’entreprise et qui ne sont pas divulgués)
  • Mettre en place un système d’information entre les membres du groupe dans le but de satisfaire les besoins de coordination de l’entreprise et de communication des individus.
  • Instaurer un réseau de relations assurant l’interaction entre groupes de travail en vue de leur efficacité et de leurs cohérences. Ce réseau facilite la communication entre les membres de groupe et permet un dialogue social au sein de l’entreprise afin de prendre des décisions.

Commentaires (0)
Ajouter un commentaire