L’Entreprise constitue un système finalisé

4.9 / 5 ( 24 votes )

L’Entreprise constitue un système finalisé – L’entreprise est un système complexe.

La théorie des systèmes de Ludwig Von Bertalanffy (1901-1972) considère que tout système est constitué de cinq éléments bien finalisés:

  • 1. Des inputs qui entrent dans le système : pour une entreprise, ce sont essentiellement les achats effectués auprès des fournisseurs, sous-traitants et équipementiers ;
  • 2. Un processus, c’est à dire une suite d’opérations au cours desquelles ces inputs sont transformés : les salariés y ajoutent une valeur en travaillant ;
  • 3. Des outputs, ce sont des éléments plus élaborés qui ressortent du système qu’est l’entreprise : ce sont les ventes ;
  • 4. L’environnement. Tout système existe dans un environnement dont il est tributaire. Pour une entreprise, ce sont ses concurrents, ses clients, ses fournisseurs, mais aussi les administrations publiques, ainsi que d’autres éléments propres à chaque nation. Il est plus ou moins favorable aux entreprises…
  • 5. Des buts ou objectifs. Tout système est finalisé comme les êtres vivants : les entreprises cherchent à se développer et à assurer leur pérennité, leur survie, ce qui passe par la recherche de bénéfices.

La cybernétique (Norbert Wiener 1894-1964 mathématicien américain) se définit comme la science des systèmes; un système étant lui-même défini comme un ensemble d’éléments en interaction, dont le tout comporte des propriétés dénuées ses parties prises séparément. Les interactions entre les éléments peuvent consister en des échanges de matière, d’énergie, ou d’information.

L’entreprise peut être définie comme un ensemble d’éléments en interaction dynamique organisés en fonction d’un but (Joël de Rosnay, docteur en sciences, chercheur et enseignant au MIT).

Ce n’est pas tant la multiplicité des composants, ni même la diversité de leurs interrelations, qui caractérisent la complexité d’un système : tant qu’ils sont pratiquement et exhaustivement dénombrables on sera en présence d’un système compliqué, dont un dénombrement combinatoire pourrait permettre de décrire tous les comportements donc de les prédire.

C’est l’imprévisibilité potentielle (non calculable a priori) des comportements de ce système, liée en particulier à la récursivité qui affecte le fonctionnement de ses composants (« en fonctionnant ils se transforment »), suscitant des phénomènes d’émergence certes intelligibles, mais non toujours prévisibles d’auto-adaptation.

Concept de « feed-back, d’autorégulation, d’auto-apprentissage »…

Ces cinq niveaux d’analyse ou d’acception de l’entreprise sont à la fois complémentaires et contradictoires. Ils ont produit une littérature importante qu’on ne va pas détailler ici parce que ce n’est pas le propos. Néanmoins, sachez que ces cinq manières d’appréhender l’entreprise ont donné lieu à différentes théories (théories économiques, sociologiques, etc.) que vous aurez l’occasion de voir dans d’autres cours.

1-Quels sont les finalités des entreprises

Face à une finalité purement économique de création de richesse certains proposent une finalité définie plus largement par le concept de création de valeur: valeur pour le client, valeur pour l’actionnaire et valeur pour les salariés.

On parle également aujourd’hui de valeur sociétale.

En d’autres termes, l’Entreprise est un système finalisé car elle a été créée en vue de réaliser des finalités ou des buts ou des aspirations….

  • Un but est une aspiration ou une attente fixé sur le court terme,
  • Le but est qualitatif, exemple : croissance, survie, indépendance…

par contre un objectif est :

  • Fixé sur le long terme
  • Il est quantitatif, exemple : maximisation de la part de marché, maximisation de chiffre d’affaires ou de bénéfice

Généralement les objectifs sont fixés au niveau de la direction générale et négociée au niveau des différents services. Les premiers sont appelées objectifs stratégiques et les deuxièmes objectifs sont opérationnels (sous – objectifs).

Un système finalisé est affecté d’un ou plusieurs objectifs précis.

Pour l’entreprise, ses objectifs peuvent être d’ordre différent :

2-Les autres objectifs de l’entreprise :

Ils sont de multiples nature :

  • Économiques: Produire des biens et services, réaliser des bénéfices, épargner, importer, exporter… pour développer une stratégie de volume et donc produire une capacité garantissant sa pérennité.
  • Sociaux: Recrutement, formation du personnel, financement des loisirs, …
  • Culturels: Musique, arts plastiques,…

À souligner que l’efficacité qui exprime le degré de réalisation des objectifs de l’entreprise dépend de son organisation. Cette dernière signifie la mise à jour d’une répartition des tâches avec la poursuite d’objectifs communs, tout en mettant en place des mécanismes de coordination. Cette organisation qui est l’entreprise est ouverte sur un ensemble de partenaires formant son environnement.

En effet, dans un contexte d’économie mondialisée et de connaissance, globalisée, l’entreprise peut agir dans un cadre géographique territorial, local, régional ou international. Et les faits d’environnement qui influent sur les décisions et le système de l’entreprise sont relevés dans différents domaines :

  • Domaine politique : Ensemble des décisions prises par le pouvoir politique. Exemple : relations avec de nouveaux pays, privatisation, etc…
  • Domaine économique : Les taux d’intérêt, taux d’imposition, les droits de douane, la politique économique …
  • Domaine juridique : Interdiction de fumer dans les lieux publics, les normes de conditionnement et de stockage des produits….
  • Domaine technologique : La robotisation de la production et le choix de certaines technologies….
  • Domaine social : Accord avec les syndicats ;….
  • Domaine culturel : Changement des modes de vie…
  • Domaine international: Les accords avec les organismes internationaux.

Enfin, l’entreprise comme système moteur dans l’économie de tout pays, peut être considéré comme un système finalisé.

Par exemple : l’objectif fixé par la direction générale de 5% de taux rentabilité des capitaux. Cet objectif peut se décomposer en deux sous objectifs baisse des coûts de 2% et accroissement des ventes de 3%.

Le tableau suivant fait une distinction entre ces trois termes :

L’entreprise est un système autonome, crée en vue de réaliser la finalité voulue par ses dirigeants, et variable selon les types d’entreprise et en relation avec l’environnement.

Commentaires (0)
Ajouter un commentaire